Zoom sur Jérôme de Verdière (promotion 1995), animateur de La revue de presse sur Paris Première

C’est pendant sa deuxième année à l’Ecole supérieure de journalisme de Paris que Jérôme de Verdière a commencé à travailler. Il a même obtenu sa carte de presse avant d’être diplômé. Après avoir décroché son diplôme de l’ESJ Paris en 1995, Jérôme est embauché par la radio O'FM 99.9, en qualité de reporter mais aussi de présentateur des flashs et journaux.

C'est là où il a vraiment appris son métier « en couvrant les attentats de 95, la mort de François Mitterrand, les législatives de 97, etc... alors que j'étais tout jeune ! ».

En 1998, Jérôme de Verdière fait partie de l'équipe qui a fait passer O'FM d'un format à l'autre : d'une radio généraliste d'Ile-de-France à une radio 100% sport. C'est ainsi que Sport FM est née. Voilà comment, et pour 8 ans, il est devenu exclusivement "journalisme sportif".

Après la radio, c'est à la télévision qu’il couvre l'actualité sportive : le tennis sur Paris Première, TV5 Monde, W9 ; le foot sur TPS Foot, W9, M6 où il présente l'émission 100% Foot pendant un an (en compagnie de Dominique Grimault, également ancien étudiant de l’ESJ Paris) ; l'athlétisme sur CFI.

En 2007, Jérôme a eu envie d'aller vers ce qu’il aimait le plus : la politique et le spectacle. La meilleure façon d'y parvenir était de mélanger les deux. Voilà comment il créé l'émission La Revue de Presse sur Paris Première. Un talk-show d'humour consacré à la politique. S'inspirant de Jacques Martin, Philippe Bouvard, Stéphane Collaro, - les héros de son enfance – il s’est entouré d'humoristes de talent : Bernard Mabille, Régis Mailhot, Didier Porte, ou encore Tanguy Pastureau, pour passer sur le grill l'actualité et ses invités d'un soir. Ainsi Michel Rocard, Jean-François Copé, Jack Lang, Elizabeth Guigou, Jean-Marc Ayrault et près d'une centaine de personnalités politiques se sont succédé dans cette émission satirique qu’il anime et dont il est le rédacteur en chef. Réalisant les meilleurs scores d'audience de la chaine (300 000 téléspectateurs en moyenne), cette émission s'est installée durablement : ils en sont à leur huitième saison !

Parallèlement à cela, Jérôme de Verdière produit des émissions de magie, toujours pour Paris Première, et commente encore un peu de tennis sur W9. Il écrit également des sketchs et pièces de théâtre.

Pendant l’été 2014, les samedis et dimanches, Jérôme de Verdière effectue un retour au média de ses débuts : la radio. II co-anime l'émission Un Rien Mabille avec son complice Bernard Mabille. Un rendez-vous humoristique qui a trouvé son public : près d'un million d'auditeurs.

De son passage à l’ESJ Paris, Jérôme retient la première heure de son cours de presse écrite, avec l’un des monuments de l’école : Serge-Allain Rozenblum : « lorsqu’il demanda aux élèves de sortir le journal qu'ils avaient - bien entendu ! - acheté. Il engueula copieusement ceux qui n'en avaient pas et passa un savon monstre à tous les autres qui sortirent... Libération qui était une sorte de bible à l'époque pour tout jeune journaliste en herbe un peu snob. Un seul s'en sortit à peu près : moi. J'avais acheté le matin même France Soir car j'avais une passion (un peu coupable) pour les faits divers crapoteux dont se régalait ce journal à l'époque ». Ce jour-là, Jérôme de Verdière a compris qu'être journaliste « devait signifier être curieux, ne pas aller sur les routes toutes tracées. Ce jour-là, j'ai aussi compris que toute ma carrière de journaliste, je serais tenté d'aller sur ces chemins balisés. Et parfois même y céderais. Puis l'ESJ Paris m'a fait comprendre qu'en plus de la curiosité nécessaire, il fallait aussi être rigoureux... ce qui n'est pas toujours dans ma nature ! Enfin, c'est sur le terrain que j'ai compris la troisième qualité que réclame ce métier : la débrouillardise ».

De l’ESJ Paris, Jérôme garde aussi quelques camarades, qu’il retrouve lorsque leurs chemins professionnels se croisent.

L'ESJ est membre de...

Intégrer l’ESJ, c’est faire le choix d’une carrière dans le monde de l’information et des médias pour devenir un journaliste compétent, polyvalent et immédiatement opérationnel.

Nous contacter

  • 107, rue de Tolbiac
    75013 PARIS
  • 01 45 70 73 37

шаблоны joomla 2.5